Skip to content

Jacques a dit, levez la main!

19 mars 2010

Je ne sais pas ce que tu en penses, ami lecteur, mais moi je suis tombé de haut cette semaine parce que je suis allé voir « La Rafle » au ciné et j’ai suivi la polémique sur l’émission sur les dérives de la télé réalité qui était diffusée sur France 2. Et tout ce que j’ai retenu de tout cela, c’est que quand même, l’être humain il est pas tout à fait fini dans sa tête.

Pour ceux qui avaient piscine tous les soirs de la semaine et qui n’aurait entendu parler ni de l’un ni de l’autre je vous fais un petit topo vite fait. En gros, on s’aperçoit (enfin on le savait déjà mais c’est bon de le rappeler) que lorsqu’on donne un ordre à un être humain, ben bien souvent, il l’exécute le bourrin ! Et sans chercher à comprendre en plus. Ce qui donne lieu à des horreurs historiques, ou à des émissions ou des candidats électrocutent sans remords ou presque, un pauvre type.

Tout ca pour dire, que je reste quand même assez étonné par les réactions des gens face à certaines réactions. Voir jusqu’à quel point on peut pousser l’indifférence, l’ignorance, voir parfois la perversion ou la cruauté me laisse sans voix. Le pire, c’est que je me dis qu’étant un être humain lambda, je ne serai surement pas mieux que tous ces pauvres types.( oui je sais, c’est tout un mythe qui s’écroule, mais même nous les râleurs nous somme comme les autres !) Partant de ce principe, est ce que moi aussi j’appuierai sur le bouton qui délivrera une décharge dans les roubignolles d’un gars, ou serais je un de ces rares bonhommes à avoir le cran et la présence d’esprit de m’apercevoir que ce que je vais faire est juste dégueulasse ?

Alors du coup je me retrouve bien ennuyé. Moi qui voulait grogner contre tous les moutons qui font ce qu’on leur dit, je me dis que si ca trouve je grogne sur moi-même. Et la tu vois, c’est l’histoire du serpent qui se mord la queue (j’aurai pu dire l’homme qui se mord la queue, mais on aurait pu mal interpréter mes propos. Et en plus, ca fait mal). Ca en devient presque philosophique, du coup je vais arrêter.

Bref, au final, je me dis qu’on est quand même bien influencés au quotidien. On a beau dire que notre génération étant ouverte aux médias alternatifs on est plus difficile à berner, il n’empêche qu’il y a encore du travail à faire et qu’on a intérêt à faire gaffe à nos fesses et à notre conscience. Parceque je ne ferai aucun parallèle avec certains discours télévisés, certaines manoeuvres politiques, ou certains programmes télévisés, mais je vous laisse quand même en tirer les conclusions que vous voulez.

Cette semaine m’a fait prendre conscience d’une chose très importante. Si on peut vraiment influencer le comportement d’un être humain simplement grâce à des mots, vous pensez que la voisine du 5ème serait d’accord pour me faire mon ménage à l’année après une bonne conversation ?

Publicités
8 commentaires leave one →
  1. Fushichô permalink
    19 mars 2010 11 h 37 mi

    Il y a deux choses à distinguer à mon avis :
    – L’expérience de Milgram à proprement parler
    – Le jeu télé qui reprend cette expérience

    Autant il est probable que dans l’expérience de Milgram j’aurai moi aussi obéi sagement (mais aucune idée jusqu’où), autant dans le jeu télé, ce qui nous distingue des abrutis du jeu, c’est qu’à la lecture du pitch du jeu, on aurait été rebuté, on aurait trouvé le jeu amoral et on aurait refusé d’y participer (je me permets de t’inclure, mais tu peux te déclure si tu veux). Ce qui nous met quand même un cran au-dessus des certains, nous rassurant ainsi. 🙂

    Ceci dit, si l’autorité n’avait pas cet effet là sur les gens (probablement d’ailleurs uniquement du fait qu’on a depuis longtemps intégré qu’il fallait obéir face à l’autorité), elle ne marcherait pas et il y a sans doute longtemps que l’anarchie aurait pu être mise en place.

    Quoi qu’il en soit, bonne chance dans tes tractations avec ta voisine du 5e, et si jamais elle a du rab’ dans son emploi du temps, mon appart a également besoin de ses services ! 🙂

  2. 19 mars 2010 11 h 46 mi

    J’ai eu la même réflexion cette semaine.

    Au final je me suis trouvé assez effrayé à penser que j’aurais éventuellement pu être acteur de toutes ces horreurs qui me choquent.

    Ce genre d’expérience nous fait comprendre à qu’elle point on ne se connait pas soi-même. Je me sens incapable de ça et je jugent ceux qu’ils le font, mais qui sait si on échangé les places…

  3. 19 mars 2010 13 h 03 mi

    Le pire étant peut être de se dire que, même si nous avons la force de ne pas faire partie de ce groupe, nous cotoyons forcément des gens qui seraient capable, eux, d’obeir aveuglément. Pour précision, je faisais le parallèle entre l’expérience de milgram et le film « la rafle » dans le cas de ces 9000 policiers qui éxécutèrent un ordre qui semblait déjà cruel à la base. Sachant que sur ces 9000 policiers, seul 2 refusèrent et donnèrent leur démission.

    • 19 mars 2010 16 h 35 mi

      En cas de guerre, savez dans quel camps vous serez: dans celui des collabos, dans celui des tortionnaires, dans celui de ceux qui font profil bas et qui restent neutres (si c’est possible) ou dans celui de ceux qui se battent pour leur liberté ? Honnêtement, en ce qui me concerne, je vais avoir la franchise de vous dire que je n’en sais absolument rien…
      Quant on voit le taux de Résistants lors de la seconde guerre mondiale (qui est infime), je ne suis pas très étonnée du résultat de ces « tests ».
      Soyons lucides, sans l’homme, il n’y aurait pas de guerres, ni de tortures ni de pauvreté ni de pollution.
      (bon, je l’avoue, je n’ai aucun espoir dans la nature humaine et je ne crois en rien… alors ça ne me surprend pas trop).
      Bizzz Eklaan.

  4. L'elfe Sylvain permalink
    19 mars 2010 16 h 57 mi

    Puisque tu ne fais pas le parallèle avec la politique, je ne dirai pas que les moutons de panurge que nous sommes écoutent d’abord les sondages AVANT de voter pour voter pour un candidat « qui a des chances » plutôt qu’un candidat qui leur ressemble ou les défend. Hein ? mais non j’l’ai pas dit. ;D

    Mais heureusement, les internautes ne se plient pas aussi facilement à un souhait ou un ordre implicite comme « t’as vu sur FB la vidéo ? Tu devrais… » ou encore moins à « Si tu n’envoies/publies pas ce message alors … » ouf on est soulagé !!!

    Le bon coté des choses c’est que le prochain conflit ne ressemblera pas à l’occupation Nazis. Il sera plus radical encore. Donc du coup on n’aura pas le temps de ‘choisir’.

  5. barbara permalink
    21 mars 2010 12 h 27 mi

    Je suis d’accord avec tous les commentaires, peux pas dire mieux ni dire autre chose!

  6. 24 mars 2010 13 h 12 mi

    L’homme est humain et cela fait peur!!! Heureusement l’espoir aussi est humain.

  7. barbara permalink
    25 mars 2010 6 h 59 mi

    Tu veux dire qu’on peut encore espérer quelque chose du genre humain? Je suis d’accord. Il y a des gens bien. Mais le problème c’est que la télé nous montre le pire et que les gens bien sont rares, invisibles ou vite éliminés…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :