Skip to content

Oh! Une gondole en plastique qui fait de la musique… J’en révais!

2 décembre 2009

Hier j’étais invité à l’anniversaire d’un copain de ma fille. Enfin comprenez, mon portefeuille était invité à acheter un cadeau que ma fille pourrait offrir à son copain. Et tant qu’à faire, comme elle est encore un peu petite pour partir toute seule avec son sac à dos au supermarché du coin, j’ai été fortement sollicité pour acheter le dit présent. Pour quelqu’un comme moi qui n’aime pas les chariots, le monde et les vieux, imaginez à quel point j’avais envie d’aller perdre mon temps dans un supermarché.

Homme organisé, j’avais soigneusement trié dans un sac poubelle jaune les kilos de publicités qui hantent ma boite aux lettres me vantant les mérites du foie gras qu’il est bon ou du nouveau robot télécommandé. Une chose me semblait toutefois évidente, vu le nombre de prospectus que j’avais reçu, le choix allait être vaste et infini.

J’arrive donc dans le magasin, passe un très long moment à faire le tour des rayons chargés de centaines de jouets différents, et arrête finalement mon choix sur un article. Il correspond en tout point à ce que je recherchais, bien fait, marrant et avec quelques axes éducatifs. C’est donc avec le sourire du soldat revenant victorieux et vivant d’une mission périlleuse que je me dirige vers la caisse. Allez hop, direction l’anniversaire en question, allons sourire à quelques mères, serrer quelques mains et regarder les enfants retourner le salon de la pauvre hôtesse.

            Arrive enfin le moment des cadeaux, chaque parent regarde le paquet du voisin comme un gars de l’ile de la tentation regarderait la fille d’à coté. Envie et curiosité se mêlent.  Tous sont persuadés d’avoir le cadeau le plus original, le plus joli, le plus tout ce que tu veux, mais sait on jamais … Le papier et les rubans volent dans tous les sens, et chaque colis est soigneusement ouvert, tour à tour, puis déposé sur le coin de la table. La jeune femme face à moi présente son paquet au mouflet les bras tendus vers l’avant, l’assistance arrête de parler quelques secondes. C’est beau, on croirait un sacrifice humain chez les mayas. (Ca sacrifiait des humains les mayas ?).

Et là, l’impensable se produit ! Cette fichue bonne femme vient d’offrir exactement le même cadeau que moi ! Bien entendu lecteur, tu imagines que mes yeux tombèrent automatiquement sur mon paquet, et qu’à cet instant précis j’ai eu envie de fuir, comme un lâche, abandonnant enfant, cadeau et mères célibataires. Mais c’est impossible, devant la porte se tient, impassible, la grand-tante reconvertie pour l’occasion en cerbère afin d’empêcher qu’un des gnomes se fasse la malle avec l’argenterie.

 Je passerai sur le sourire forcé de l’assistance lorsqu’est venu le moment d’ouvrir mon paquet, sur la phrase forcée de la maman qui m’apprit que ca tombait vachement bien parce que justement, il n’y avait pas assez de jouets dans la maison de vacances, sur les envies de meurtre que j’avais à l’égard de la harpie qui avait osé offrir le même cadeau que moi et sur le fait que j’ai puni ma fille pour les 6 mois à venir pour lui apprendre à m’emmener à un gouter comme celui la. Nan mais oh, depuis quand elle a besoin d’avoir des copains et des copines après tout !

J’en vois au fond qui disent que ce n’est pas grave, que ca arrive. Mais je demande alors, pourquoi est ce que ca m’arrive tout le temps? Y a-t-il une loi universelle qui dit qu’on t’offrira forcément le même pull moche en double ou le même CD en plusieurs exemplaires ? Quelle est le principe cosmique qui régit cette affligeante constatation ?

Si on part du principe qu’un magasin contient plusieurs centaines de références dans environ tous les domaines, on devrait pouvoir émettre l’hypothèse que son cadeau, que l’on pense original, ne devrait pas retrouver son clone lors d’une soirée ou quelques personnes seulement sont invités. Et nous sommes tellement habitués à cette possibilité que nous nous résignons. Combien de fois avons-nous entendu la phrase magique « si tu l’as déjà j’ai gardé le ticket de caisse » ? Horripilant constat de notre résignation.

De deux choses l’une, soit nous n’avons plus d’imagination, soit c’est un complot mondial de la part des fabricants de ticket de caisse… N’ayant aucune envie de me frotter à ce lobby je ne rentrerai pas dans la polémique.

Pour ma part j’ai pris une bonne résolution pour les fêtes à venir, je ne ferai pas de cadeaux !

Publicités
11 commentaires leave one →
  1. 2 décembre 2009 13 h 22 mi

    Il y a un complot mondial !

  2. 2 décembre 2009 13 h 43 mi

    Je ne vois qu’une seule possibilité d’échapper à cette déclinaison de la Loi de Murphy : faire en sorte que le cadeau ouvert en premier, ce soit le tien. Mais personne ne sait comment faire pour en arriver là.

    • 2 décembre 2009 14 h 50 mi

      au risque que ton cadeau serve de référence comparé à tous les autres? ( oh, une bougie qui fait pouet, il s’est pas fendu…). Que nenni! cultivons la pingrerie 😉
      @sTraTe: je le savais!

  3. 2 décembre 2009 18 h 36 mi

    Par chez nous, les parents se sauvent lâchement immédiatement après avoir abandonné leur enfant chez leur hôte.
    Du coup, je ne sais jamais si le cadeau a plu, ou s’il l’avait déjà, ou si quelqu’un en a offert un plus beau… Ce que je regrette, tout en étant ravie de n’assister qu’aux fêtes d’anniversaire des miens, qui sont généralement les heures les plus longues de ma vie (mauvaise mère!)

    • 2 décembre 2009 19 h 48 mi

      on est tous dans le meme cas Tequila, on préfèrerait encore être au centre des impots ce jour la 😉

  4. 3 décembre 2009 11 h 31 mi

    Pour le pb de classement soulevé au deuxième paragraphe tout d’abord, je suggère l’adoption du sympathique et oh combien efficace autocollant « stop pub ». Imparable et écologique.
    Quant au pb de cadeau, une bonne solution est de partir sur un cadeau vraiment original (=qui ne se trouve pas en supermarché), en se basant par exemple sur tes domaines de connaissances/hobby/compétences. Exemple de résultat que l’on peut obtenir par cette méthode simple : « Ah non, je ne l’avais pas le blocker nain du Chaos. Faut des piles ? »

    • 3 décembre 2009 12 h 54 mi

      Si je ramène un nain du chaos à l’anniversaire du copain de ma fille, sa mère va porter plainte pour torture morale. Et non, je ne retournerai pas en prison!;)

  5. Cécile permalink
    3 décembre 2009 16 h 47 mi

    C’est moi ou tu fais une fixette sur « L’île de la Tentation » ?? Non mais c’est pas grave, y a pire comme addiction !

    • 3 décembre 2009 23 h 48 mi

      Deux fois que j’en parle en effet! Mais bon, je suis nul en tv-réalité je connais que ca et koh lanta :p

  6. 16 mars 2010 4 h 40 mi

    Bonjour bonjour!!
    On ne se connaît pas du tout, mais en cherchant « mégaphone » sur google pour un projet de cours, je suis tombée sur ton blog (ça vaut la gondole en plastique haha). J’étais d’abord haineuse de ne pas voir les références de l’image de mégaphone qui m’a envoyée ici, et puis j’ai commencé à lire un article au hasard.

    Là, ça fait une heure une heure que je suis sur ton blog entrain de prendre du retard sur un devoir en retard, je t’en remercie. Pourtant, pressée de retourner à ma passionnante recherche de mégaphone, je suis bien obligée d’ajouter ton blog à mes favoris afin d’y revenir très prochainement.

    Merci pour la qualité de ton expression, le décalage de ta réflexion et les quelques belles tranches de rire qui s’ensuivent,c’est sûr que ça sort la tête du bol de céréales de 4h.

    A bientôt donc, et merci encore ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :