Skip to content

Press Start to play!

26 novembre 2009

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j’ai toujours pensé que le plus dur dans un blog, c’est de réussir à l’alimenter quotidiennement. Après tout, tant qu’à s’étaler sur le web, autant le faire régulièrement, sinon, personne ou presque ne vous lira.

Et c’est la toute la difficulté de l’exercice ! J’écris car je veux être lu, mais pour être lu je dois donner envie aux gens de me lire. Et si j’écris un billet tous les 6 mois, fatalement on m’oubliera… Un peu comme ces amis qui ne vous donnent jamais de nouvelles, et qu’on efface tôt ou tard de son répertoire téléphonique.

Bref, tout ca pour dire que ce n’est pas facile. Alors je reste en admiration devant ces gens qui arrivent à nous abreuver de leur passion chaque semaine ou presque. Ces gens qui peuvent parler des heures durant d’un sujet  ou d’une personne. J’ai déjà essayé, je n’en suis pas capable. Au bout d’un moment je m’essouffle, j’abandonne… J’ai donc opté pour une solution différente, une voie plus facile, celle de parler de choses et d’autres. D’aborder tous les sujets qui me tiennent à cœur, sans toutefois rentrer dans le détail. Balancer mes phrases, déballer mon opinion sur des sujets aussi divers que variés. Jouant tantôt le rôle de critique, d’observateur ou simplement du connard de service, je tenterai de créer un moment lecture agréable pour les quelques égarés qui passeraient par ici.

Je te vois venir mon cher ami, toi qui me connait vraiment, et qui se dit « chouette, je vais en savoir un peu plus sur lui », je t’arrête ! J’ai envie de jouer avec cet espace, d’y libérer mes pensées, mais aussi de laisser libre court à mon imagination. En abordant peut être des sujets que je n’aborderais jamais avec toi à la terrasse d’un café. Ne t’offusque pas musicien de mes amis si je dis que je n’aime pas la Dub alors que je t’ai accompagné à un concert hier encore. Ne bondis pas femme de mes nuits si mes délires m’entrainent à parler de la fille d’à coté, ne me juge pas toi qui me connait si mes billets te semblent osés. Ici je ne suis pas celui que tu connais, je ne suis qu’un type, anonyme parmi les anonymes, qui profite d’internet pour s’exprimer.

Ce n’est qu’un jeu, un sport, une gymnastique intellectuelle à l’heure ou mon médecin me dit de reprendre une activité sous peine de m’empâter. Allez, je suis sympa, j’essayerai de préciser si le billet est fondé ou pas. Ca m’évitera de perdre des amis !

Allez, on y va… A vos marques, prêt… Partez!

 

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 27 novembre 2009 15 h 27 mi

    Une activité pour ne pas t’empâter, ça c’est du conseil de médecin, que t’appliques à la lettre. Il faut en effet dépenser pas mal d’énergie pour alimenter un blog. Comme tu l’as très bien compris le plus dur est d’alimenter un blog régulièrement, surtout lorsqu’on s’impose une thématique. Ce qui n’est pas ton cas! Et c’est une bonne chose. Partager, parler de ce qui t’intéresse comme t’énerve et la solution (selon moi) la plus fiable pour avoir envie d’écrire régulièrement. L’inspiration vient d’elle même lorsqu’on est libre d’écrire tout ce que l’on veut.
    En tout cas bon retour dans l’univers des blogs, et ravi d’être le premier à poster un commentaire ici 🙂

  2. 27 novembre 2009 15 h 28 mi

    mouarf, j’suis même pas le premier en fait, je viens de voir :/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :